Liens

Catégories

Interview Maxime David

Interview de Maxime David – traducteur


Comment et quand avez-vous découvert la transition ?

J’ai découvert les initiatives de transition dans un article de Courrier International, fin 2007.

Pourquoi avez-vous commencé par traduire le guide ?

Lorsque j’ai vu qu’il n’y avait aucune initiative en France, j’ai contacté Ben Brangwyn, qui s’occupait du Transition Network (le réseau international), pour lui demander si des documents étaient disponibles en Français. Comme il n’y avait encore rien, je lui ai demandé ce qui serait le plus utile pour commencer à développer le réseau de transition francophone, et il m’a proposé de traduire une première version synthétique du guide (« Primer »).

Que donneriez-vous comme conseil aux gens qui veulent lancer une initiative de transition ?

Bien se documenter !

Il faut être en mesure de répondre à beaucoup de questions lorsqu’on commence à parler du sujet autour de soi.

Quel est le meilleur aspect de la transition selon vous?

Les initiatives de transition tirent parti de l’aspect « design » de la permaculture, ce qui permet de donner au mouvement une philosophie fondée sur l’observation, la compréhension de son environnement (local, régional, national…) et une volonté de créer une synergie entre toutes les composantes de la société, au-delà des clivages idéologiques ou politiques, ce que peu de mouvements arrivent à réaliser aujourd’hui.