Liens

Communication respectueuse

Défi

Tout groupe dont les membres ne peuvent pas s’écouter mutuellement ou maintenir une communication respectueuse se dissoudra bientôt dans la rancoeur.

Description

Qu’est-ce-qu’on veut dire lorsqu’on parle de respect? Nous avons tous notre propre conception de ce que ce n’est pas; ou bien ce sont des personnes que nous avons rencontrées qui sont grossiers, impétueux et incapables d’écouter, ou bien ce sont des débats télévisés entre politiciens…

Solution

Appréciez et cultivez des qualités de compassion et de respect au travers de votre travail d’initiative, promouvant la politesse et le communication respectueuse dans vos réunions et dans tous vos autres domaines d’activité.

Description complète

Qu’est-ce-qu’on veut dire lorsqu’on parle de respect? Nous avons tous notre propre conception de ce que ce n’est pas; ou bien ce sont des personnes que nous avons rencontrées qui sont grossières, impétueuses et incapables d’écouter, ou bien ce sont des débats télévisés entre politiciens. Nous reconnaissons la communication respectueuse quand nous la voyons, et elle puise beaucoup dans la politesse. Il est utile d’examiner la politesse afin d’en comprendre les formes saines et malsaines.

La politesse malsaine (définie comme formalité ou politesse excessive) peut respecter des relations de pouvoir établi, allant à l’encontre du souhait de la Transition d’une culture vigoureusement durable. On peut aussi confondre la politesse avec la passivité. Dans certaines cultures, par exemple, on considérerait comme impoli que les femmes ou des gens d’une classe sociale ou d’une origine ethnique particulières participent à la vie civique ou politique d’une façon ou d’une autre.

Virginia Shapiro a affirmé, à propos du progrès historique des droits des femmes, [i] « Il n’y avait tout simplement aucun moyen pour les femmes de faire avancer leurs intérêts à travers la politique d’une manière polie. » Comme le fils de Ronald Reagan Michael l’a dit, «Après tout, les révolutions ne se sont pas faites sans heurts et les révolutionnaires ne sont pas réputés pour leur étiquette. « [ii] la politesse est, bien sûr, plus facile à réaliser quand les gens sont plus susceptibles de s’entendre avec l’autre et de se comprendre mutuellement. Comme le dit Shapiro, la politesse est « difficile à atteindre dans tout contexte dans lequel les gens ont des différences de statut, d’histoire, de culture ou d’intention ».

Pourtant, la politesse, ou – dans sa manifestation la plus saine, la communication respectueuse – est essentielle à une Initiative de Transition. Une personne énergique et impolie peut éloigner beaucoup de gens loin d’un excellent travail entrepris, et peut rendre tout progrès impossible. Bien plus que le reste, la communication respectueuse est d’être attentif. Attentif à essayer de comprendre le point de vue de vos collègues. Attentif à rester ouvert à la persuasion; ne pas s’attacher de façon trop rigide à la justesse perçue de votre argument. Attentif à aborder les autres avec courtoisie et clarté.

Le langage corporel et l’écoute active ont une grande importance. Personne n’aime parler à quelqu’un qui, manifestement, préfère ne pas l’écouter. Écouter les bras croisés, affalé dans une chaise, en tapant du pied les yeux dans le vague, et un esprit qui est clairement ailleurs, n’est pas être vraiment à l’écoute. Assis, redressé, attentif, maintenir un bon contact visuel et donner une bonne rétroaction, tout cela induit un respect mutuel et la chaleur au cours de réunions et de séances de travail avec les autres.

Quelques caractéristiques d’une bonne écoute

tiré du WorldCafe theworldcafe

Écoutez ce que dit l’orateur en supposant implicitement qu’il a quelque chose de sage et d’important à dire
Écoutez avec la volonté d’être influencé.
Écoutez à partir d’où cette personne vient et appréciez que leur point de vue, quel que divergent soit-il du vôtre, est valable et représente une partie de la situation d’ensemble, qu’aucun de nous ne peut voir seul.
Pendant que vous parlez, il est bon aussi d’essayer d’être clair et concis, et de ne pas monopoliser l’espace de parole.
Finalement, la communication respectueuse est assez simple. Il peut y avoir des moments politiques lorsqu’il y a un appel à l’impolitesse, mais nous savons tous quel est le sentiment de se sentir respecté. Quand quelqu’un nous écoute, nous nous sentons bien, contrairement à la frustration qui découle d’être avec quelqu’un de rude et abrasif. Si nous savons ce qui est agréable, cela sera grandement bénéfique à notre travail de Transition si nous pouvons toujours garder cela à l’esprit, et veiller à ce que les gens que nous rencontrons ressentent les choses de la même façon.
[i] Sapiro, V. (1999) Considering political civility historically: a case study of the United States.

[ii] Reagan, M. (1997) Reagan: bye to the GOP. USA Today 17 April 1997.