Liens

Catégories

Bonne Année des permaculturistes en formation à La Grande Raisandière

 

Bonjour Transition France et Bonne Année des permaculturistes en formation à La Grande Raisandière,

Notre objectif est d’utiliser à terme le bois de nos six hectares comme principale source d’énergie, mais il nous manque quelques arbres pour cela !

Pour le moment, le bois de chauffage nous est fourni par un agriculteur, Laurent, qui tond notre champ pour donner le foin à ses vaches. Cela semble un bon échange, même si ce n’est pas génial en termes d’intrants (le tracteur diesel) ou d’extrants (le foin pour nourrir les vaches plutôt que les plantes cultivées pour les humains ; l’acidification croissante du champ car l’enlèvement du foin supprime la fertilité).

Pourtant, cette solution temporaire nous donne du bois local pour le chauffage et signifie que nous n’avons pas à assumer la responsabilité de nos six hectares tout de suite. Le but est de planter progressivement au cours des cinq prochaines années des arbres sur notre terrain. Laurent l’agriculteur devrait donc recevoir de moins en moins de foin et nous serons obligés d’obtenir de plus en plus de bois de notre propre terre.

Lire plus ici

Wahoo ! Notre mare est pleine !!!

Il a énormement plu ces dernieres semaines et donc notre mare s’est rempli. Nous estimons que nous avons dix fois plus d’eau qu’avant !

Les scientifiques peuvent maintenant mesurer à quel point le changement climatique affecte les catastrophes naturelles individuelles

En 2003, ce fut l’opinion dominante dans la communauté scientifique : Alors que le changement climatique a sûrement un effet significatif sur le temps, il n’y avait aucun moyen de déterminer son influence exacte sur tous les cas individuels. Il y a tout simplement trop d’autres facteurs qui influent sur le temps, y compris toutes sortes de variations climatiques naturelles. Mais ce n’était pas vrai. LIRE LA SUITE ICI.
Plus de vues d’ailleurs

L pour La Louve – un supermarché cooperatif

La Louve, dont Alexis et Blanche sont coopérateurs, est le premier supermarché coopératif et participatif de Paris, à but non lucratif et géré par ses membres.

Tout le monde peut y faire ses courses, il suffit de devenir coopérateur, c’est à dire participer au financement (100€ par personne ; 10€ pour les chomeurs et étudiants), à la gouvernance (Assemblés Générales régulières) et au fonctionnement de La Louve (tout le monde doit faire trois heures de travail par mois).

Dans la tradition des coopératives de consommateurs du 19ème siècle, les décisions sur les orientations du magasin sont collectives, un coopérateur dispose d’une voix quel que soit son nombre de parts et tous les bénéfices sont réinvestis dans le fonctionnement du supermarché.

Ce modèle d’autogestion permet de diminuer les coûts de fonctionnement du supermarché.

LIRE LA SUITE ICI

Plus de solutions que nous recommandons
Bien à vous, Alexis & Blanche

P.S. Notre nouvelle poêle est plus intéressante que la télé !

Notre adresse postal est :

The Big Raise

La Grande Raisandiere

La Chapelle du Bois 72400

France

 

Comments are closed.