Liens

Catégories

Rob Hopkins soulève l’enthousiasme d’un jeune public à La Recyclerie

l'ilga d'un

Par Pierre Johnson, Transition Île-de-France

Mardi 8 mars, Rob Hopkins était invité par le cycle Up Conferences à la Recyclerie, un lieu qu’il a qualifié d’  « extraordinaire » au Nord de Paris. Devant une salle comble et plutôt jeune, le fondateur du mouvement des Villes et Territoires en Transition a présenté l’origine et l’esprit du mouvement, à partir de différents exemples pris dans différents pays. La conférence avait lieu dans l’espace ouvert juste devant le bar,

le bar à la Recyclerieaussi le premier exemple de Rob montrant la différence entre une bière industrielle et une bière locale était-il immédiatement parlant (surtout après que certains Transitionneurs se soient désaltérés). « Les gens préfèrent la bière locale, non pas parce qu’elle est locale, mais parce qu’elle est meilleure » a-t-il affirmé, illustrant ainsi savoureusement la valeur des économies locales.

 

 

 

le Recylerie

 

Avec sa simplicité et son humour habituels, Rob Hopkins a ensuite présenté de nombreux exemples figurant dans son ouvrage 21 Histoires de Transition (traduit et publié en français juste pour la COP21) : les Incroyables Comestibles en Angleterre, une initiative d’agriculture urbaine dans un quartier de Bruxelles fréquenté par des prostituées. Le village d’Ungersheim en Alsace engagé par la mairie dans la Transition concentre quant à lui la moitié des panneaux solaires d’Alsace, effectue le ramassage scolaire à cheval, « une expérience dont les enfants se rappelleront toute leur vie », entre autres actions. Poursuivant son tour d’horizon de la Transition, Rob a évoqué les monnaies locales complémentaires, à l’instar du billet de 21 livres de Totnes, berceau des Villes en Transition, puis les coopératives d’investissement dans l’énergie, et d’autres exemples encore. Un point commun à ces initiatives : elles sont accessibles à toutes et à tous et représentent des réponses concrètes aux défis actuels.  « Nous avions réunis un comité d’experts à Totnes pour la création de notre monnaie locale, et leur avions demandé : « peut-on créer une monnaie ? ». Leur réponse : « Nous ne savons pas, mais faites-le ! ». Tu parles d’un comité d’experts ! ».

presentation

Puis Corinne a expliqué l’émergence du mouvement de la Transition en France, ses particularités, et comment les personnes pouvaient s’impliquer. Dans la salle, une dizaine de personnes ont mentionné les initiatives auxquelles elles participent : Paris 12e, Paris 15e, Paris 18e, Montreuil (93), Levallois (92), Saint Denis (93) Territoires en Liens (91), etc.

poem

Au-dessus du public, un grand panneau lumineux avec un poème de l’artiste britannique post-situationniste Robert Montgomery faisait écho aux propos de la soirée :

« The city is wilder than you think, and kinder than you think.  It is a valley and you are a horse in it.  It is a house and you are a child in it, safe and warm here in the fire of each other ».

(« La ville est plus sauvage que tu ne crois, et plus gentille que tu ne le pense. C’est une vallée et tu es un cheval dans cette vallée. C’est une maison et tu es un enfant dans cette maison, sûr et calfeutré ici devant le feu des uns et des autres. »)

europ                                                                                      Vitrail avec le portrait de Rob Hopkins représentant l’Angleterre en bas à gauche.

Puis Rob Hopkins a répondu aux nombreuses questions de l’assistance, depuis les plus techniques (comment démarrer une initiative locale, quel périmètre pour une monnaie locale complémentaire, question sans réponse simple) jusqu’aux plus générales. Beaucoup de personnes éprouvaient l’envie de rejoindre, voire d’initier un groupe de Transition. A la fin de la conférence, une file de personnes s’est formée pour acheter, qui le Manuel de la Transition, qui un des autres livres de Rob Hopkins, profitant de sa présence pour échanger encore avec lui. La plupart des personnes venaient de la région, mais une personne avait fait le déplacement depuis Bordeaux, et une autre retardé son retour à Nice, pour assister à la conférence. Enfin, est venu le temps des bières, locales bien sûr, et d’un dîner sur place à la bonne franquette, avec des Transitionneurs d’Île-de-France.

 

Sur le site du Transition Network, Rob Hopkins a dès le lendemain fait un récit de cette visite très chaleureuse, évoquant également sa visite des lieux, situés dans une ancienne gare devenue un lieu pilote alliant les activités d’un café/brasserie, de recyclage et réparations avec l’Atelier de René, équipé d’une outilthèque, lL'atelier de réparations et l'outilthèque

 

 

 

 

roof

urbain farmingchickens

 

 

 

 

 

de permaculture avec une Ferme Urbaine comprenant un jardin de plantes aromatiques, des arbres fruitiers, une vingtaine de poules et deux canards, et 400 mètres carrés de jardin potager. Le « toit vivant », qui n’est pas accessible au public, est planté d’une cinquantaine d’espèces mellifères, et de champignons nourris au marc de café. La Ferme Urbaine étudie l’impact du compost sur des sols pollués en bordure de voie ferrée, avec des traces de plomb et d’arsenic.

Il remercie les personnes à La Recyclerie pour leur hospitalité et la visite de ce projet magnifique et l’Up Cafe pour l’ invitation, et tous les Transitionneurs pour leur hospitalité and gentillesse.

paris1

 

En résumé, ce fut une soirée de témoignages et d’échanges chaleureuse, qui a permis à un public nouveau de découvrir avec intérêt, optimisme et engagement le mouvement des Villes et Territoires en Transition par son fondateur, ainsi que de prendre contact avec les initiatives les plus proches.

 

 

 

 

 

Rob Hopkins, des membres de la Recyclerie, et quelques Transitionneurs locaux.

 

 

La vidéo de l’ensemble de la conférence :  https://www.youtube.com/watch?v=DQf2xe0u-lA

texte d’origine , le récit sur le blog de Rob en anglais

 

 

2 comments to Rob Hopkins soulève l’enthousiasme d’un jeune public à La Recyclerie

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.