Liens

De belles perspectives pour l’agriculture de Saint-Quentin-en-Yvelines

Nouvel article sur SQY en Transition

De belles perspectives pour l’agriculture de Saint-Quentin-en-Yvelines

by sqyequipe

Depuis plusieurs mois l’association Terre et Cité travaille en étroite collaboration avec les services de la Communauté d’Agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines sur un diagnostic de l’agriculture sur ce territoire. Les conclusions de cette étude ont été présentées aux élus, aux agriculteurs, aux acteurs institutionnels et associatifs le vendredi 27 et le Samedi 28 Novembre.

Grâce à l’organisation de deux visites de territoire, 70 personnes ont pu découvrir le projet de lotissement agricole de Magny-les-Hameaux, la ferme Villaroy mais aussi le Jardin de Cocagne, le Jardin partagé de l’OVSQ et le jardin collectif de la Verrière. Plusieurs acteurs locaux sont également intervenus : Dominique Tristant de la ferme de Grignon, Marie-Pierre Jaffrezic de l’AMAP Terrain Vague, Laurence Renard de SQY en transition et Jacques Baume du Crédit Agricole SA. L’ensemble de ces interventions a permis de montrer la diversité des acteurs sur cette thématique et la multitude de projets sur le territoire. Les agriculteurs ont pu faire entendre leurs problématiques (foncier, circulation, logements, drainage, bâtiments, etc.) auprès des autres participants qui ont été réceptifs.

En deuxième partie d’après-midi, Terre de Lien et Natureparif’ ont donné un aperçu du contexte régional de l’agriculture péri-urbaine et urbaine, puis Terre et Cité et les services de la CASQY ont présenté le diagnostic du territoire. Cette étude locale montre le grand potentiel de ce territoire où 17 exploitations cultivent encore 1035 hectares. La moitié de ces terres devraient changer de main d’ici 5 à 10 ans avec le renouvèlement de générations. Par ailleurs la collectivité intègrera 5 nouvelles communes au 1er janvier et ainsi doublera sa surface agricole pour atteindre 2049 hectares.

Concernant l’agriculture urbaine, on recense une quarantaine d’initiatives. Ce grand nombre de projets est possible grâce à un réseau associatif particulièrement actif sur le territoire. L’intérêt de ces projets est tel que Natureparif aimerait faire de Saint-Quentin-en-Yvelines une ville pilote sur l’agriculture urbaine.

Les 17 entretiens approfondis que nous avons menés avec les acteurs locaux (agriculteurs, membre d’association, élus, citoyens, etc.) ont permis de faire ressortir un intérêt important et partagé sur cette thématique. Le territoire de Saint-Quentin-en-Yvelines a un grand potentiel pour le développement de filières de proximité et de belles ouvertures sont à créer entre les exploitations agricoles et les initiatives associatives et citoyennes.

 

sqyequipe | 2 décembre 2015 à 7:46 | Catégories: Uncategorized | URL: http://wp.me/pOqHX-1mv

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>