Liens

Catégories

Article de Robin Branchu

Bonjour,

suite à hier soir où je n’ai pas pris la parole pour des raisons qui importent peu ici,

je voudrais profiter d’internénette pour dire 2 ou 3 choses qui me semblent importantes :

– s’il y a bien un projet autour duquel les 600 présentes hier peuvent se mobiliser, c’est bien la plantation de forêts comestibles et de vergers urbains autour de Paris et dans Paris.

Pourquoi ? Parce que Joseph Tainter, que Naomi Klein doit sûrement connaître. Parce que même à Paris, surtout à Paris, une famine est possible, consécutive à l’effondrement qui s’annonce.

Pour se faire, possibilité de rejoindre projet vergers urbains sur Paris et ailleurs.

– Le second axe prioritaire sur lequel les parisiens et les autres peuvent se pencher est le lancement d’une chaîne des vêtements de A à Z, à partir de fibres végétales ou animales – surtout végétales au regard des enjeux végans.

Pourquoi ?

=> Parce que de tout temps et en tout lieu, en dehors du monde occidental, l’homme s’est protégé du froid surtout grâce aux vêtements chauds. Chauffer l’air pour avoir chaud est un luxe que nous ne pouvons plus nous permettre :

«  Au cours du XXe siècle, malgré une population mondiale qui a quadruplé, l’être humain a « seulement » doublé la quantité de biomasse qu’il prélève sur les écosystèmes. Cet « effet retard », qui a préservé bon nombre de forêts, n’est dû qu’à la consommation massive d’énergies fossiles.
(…)

(à l’avenir) le bois servira probablement aussi à maintenir un semblant d’activité industrielle, sachant qu’il faut environ 50m3 de bois pour fondre 1 tonne de fer, soit une année de production soutenable de 10 hectares de forêt. »
Pablo Servigne & Raphaël Stevens p. 83

 

=> Et parce que les énergies renouvelables ne nous permettront pas les mêmes usages ni le même confort que les fossiles, d’où la nécessité d’une décroissance non aveuglée par les renouvelables qui font perdurer la conviction bien tenace selon laquelle notre niveau de vie n’est pas négociable.

 »

Comme le résume Gail Tverberg, actuaire et spécialiste de l’économie de l’énergie,  « on nous dit que les renouvelables vont nous sauver mais c’est un mensonge. L’éolien et le solaire photovoltaïque font autant partie du système basé sur les énergies fossiles que n’importe quelle autre source d’énergie. »  » citée par Servigne et Stevens en page 54.

 

Pour se faire, afin de relancer et relocaliser les filières de production artisanales, possibilité de rejoindre transitionfrance.fr

Voilà, bravo pour la soirée d’hier, ce fut grandiose.

Au plaisir,

Robin Branchu.

 

PS 1 (humour) : notre avenir est entièrement aux mains des Trolls. Lorsque les Trolls cesseront de péter, lorsqu’il n’y aura plus de pets d’Trolls, notre monde occidental s’effondrera. Et leur grève des prouts peut démarrer d’un jour à l’autre. Merci à Evelyne pour m’avoir fait comprendre ça.
PS 2 (plus sérieux) : pour une critique du film Demain, qui a de nombreux points communs avec celui de Avi Lewis « Tout peut changer ! », voir ici, en seconde partie de document.
 

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.