Liens

Ce matin je me sens transformé par ce week-end passé à Paris de Mathieu

Ce matin je me sens transformé par ce week-end passé à Paris. J’ai envie
de partager ce que j’ai vécu.

A vous lire,

Mathieu

Hier avec des amis nous nous sommes levés avec l’envie de concrétiser
une idée, aller faire des « câlins gratuits » pour la première fois de
nos vies.

La veille nous avions passé la soirée autour d’un dîner de toutes les
couleurs, on voulait réchauffer nos coeurs.
Une femme d’une soixantaine d’années et son fils, deux égyptiens en
visite à Paris pour le week-end désespéraient de trouver un restaurant
ouvert. Un peu par hasard, nous les avons invités et ce fut une soirée
extraordinaire et touchante.
Je voulais retrouver du bonheur avant de partager au mieux ce que nous
pouvions.

Pendant une heure à place de la république, j’ai tenu une pancarte et là
aussi, toutes les couleurs venaient à moi. C’était aussi puissant qu’un
orgasme et beaucoup plus long à la fois. Un jeune homme probablement
algérien est venue pour me prendre dans ses bras. Il y avait de la
pudeur et de l’amour, il a pleuré de joie. Il m’a dit qu’en tant que
musulman, il souhaitant juste que nous nous aimions tous et que ce câlin
l’avait ouvert à y croire. Puis il m’a présenté à son ami. Il avait une
robe blanche typique de celle portées dans les mosquées. Au début, il
n’a pas osé me prendre dans ses bras et m’a enfin enlacé avec vigueur.
Alors je lui ai proposé de prendre ma pancarte. Il m’a demandé surpris :
« tu crois que ça va marcher pour moi ? », je lui ai dit oui. A peine
a-t-il brandit la pancarte qu’il s’est retrouvé dans un bain d’amour
inimaginable. C’était magnifique.

Après une heure de câlins et de discussions, je suis parti prendre un
goûter chez une amie. Une demi-heure après notre arrivée, il y a eu ces
détonations dehors. Nous n’en savions rien quand 7 jeunes ont frappé à
la porte à la recherche d’un refuge. Nous les avons accueillit, offert
des gâteaux et du vin, discuté, rassuré… c’était pas le style de
personnes vers lequel on serait allé en temps normal. Cela aussi, je
l’ai beaucoup aimé.

Quand nous sommes sorti vers 20h, dans la vieille cour de l’immeuble,
des gens se retrouvaient et se prenaient dans les bras.

Je ne sais pas où l’on va mais j’ai l’impression que là, tous, nous
faisons quelque chose de beau. Je vais bien.


Le site de Tilby Vattard qui a pris la photo http://www.tilby.fr

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>