Liens

message de Mathieu et demain…

Bonjour tout le monde !

Quelques nouvelles de Barcelone d’où je me prépare à rejoindre les
premiers volontaires du festival Nowhere .
Cette ville m’est toujours aussi étrange à habiter. Comme Paris elle est
très agitée et en même temps on y voit le rythme du sud à plusieurs coin
de rues avec ces gens qui s’assoient et discutent en suspendant le
temps. Elle me fait peur aussi avec tous ces néo-expatriés venus des
pays les plus riches de l’Europe qui viennent profiter de leur position
privilégiée et faire grimper le coup de la vie. Je peux y retrouver le
sentiment des grandes villes touristiques où de nombreux de locaux ont
s’affairent à servir les riches étranger. Mais enfin, elle est aussi
pleine de réponses créatives devant la situation d’aujourd’hui avec ses
coopératives, ses mouvements populaires et tout récemment l’élection
d’une « indignée » à la tête de la ville.

Malgré tout, j’ai hâte de quitter tout ce béton demain matin !

Avant de partir pour un mois loin d’un accès Internet fiable et régulier
je voulais vous prévenir qu’on organise une petite fête dans une ferme de
Dordogne où je vis souvent. Difficile de dire pour l’instant ce qu’il en sera
exactement mais vu nos capacités structurelles et organisationnelles,
nous compterons sur les participation activent des convives (nourriture,
tentes, spectacles, activités en tous genre…). Cette fête viendra
clôturer un petit chantier collectif qui visera à terminer la Déjantée,
la maisonnette en pneus, et démonter une petite grange en ruine pour la
reconstruire.
*Rendez-vous le samedi 22 août* pour cette fête ou durant *les semaines
précédentes pour le chantier* ou les deux ! Merci de me prévenir à cette
adresse en m’indiquant la période qui vous brancherait, ce que vous
pourriez apporter, ce dont vous auriez besoin (accessoires pour un
spectacle ?)…

Sur ce, je vous quitte avec un petit poème. C’est le premier qui m’est
venu ainsi et le partager ici, c’est surtout pour mettre un peu de baume
au cœur et j’espère, vous faire sourire !

Amitiés, Mathieu

*/Demain/*
/Demain nous aurons compris que nous sommes tous frères et sœur,/

/Demain nous ne chercherons plus le bonheur, nous le serons,/

/Demain les guerres seront aux passé ce que notre amour contenu est au
présent,/

/Demain nous courrons dans les champs dés les premiers doux matins de
printemps célébrer chaque nouvelle journée,/

/Demain nous oublierons nos peurs et aimeront notre présent,/

/Demain nous accueilleront tout le monde comme s’il était notre enfant,/

/Demain la colère sera un souvenir que l’on commémorera pour nous
féliciter d’avoir su la traverser,/

/Demain les mille couleurs qu’arboreront les chant éblouiront nos yeux
et le concert du chants des oiseaux caresseront nos tympans,/

/Demain on écoutera nos cœur qu’on ne savait plus entendre/

/Demain on donnera car ça nous sera juste et plus pour recevoir,/

/Demain on se parlera en prenant tout le temps,/

/Puisque demain le temps disparaîtra des cadrants et ne sera plus
qu’amusement,/

/Demain ce n’est pas forcément à deux que l’on sera plus heureux,/

/Demain c’est chacun qui aimera son chemin,/

/Demain c’est ensemble que nous le ferons./

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>