Liens

Une monnaie locale ariégeoise ( depeche.fr)

Foix. Une monnaie locale ariégeoise en juillet

Publié le 21/05/2014 à 03:53, Mis à jour le 21/05/2014 à 07:30 dans depeche.fr

Économie

À Villeneuve-sur-Lot, l'abeille existe depuis plusieurs années./Photo DDM, archives.À Villeneuve-sur-Lot, l’abeille existe depuis plusieurs années./Photo DDM, archives.

En juillet, l’Ariège sera pourvue d‘une monnaie locale complémentaire. La mise en circulation de cette nouvelle monnaie sera effective pour le festival Résistances. Son nom sera dévoilé vendredi à l’occasion d’une émission sur «Radio Transparence» entre 19 heures et 20 heures (FM 93,7). Le choix s’est effectué à la suite d’une participation publique.

Ce projet est porté par l’association «monnaie 09» créée en février qui se réunit à l’Equitable place Dutilh. Une souscription a été lancée pour financer l’impression des nouveaux billets. L’association démarche actuellement des prestataires chez qui on pourra payer avec. La monnaie aura cours sur tout le territoire ariégeois. «Nous avons choisi le département car une ville seule, c’était trop juste», justifie l’association.

Dans un premier temps, la monnaie sera peu émise (l’équivalent de 20 000 €). Le montant a été défini en fonction des expériences des autres monnaies locales en vigueur. Mais au fur et à mesure de l’augmentation des échanges, de nouveaux billets entreront en circulation. Elle sera adossée à l’euro, qui est la monnaie officielle de la France. «Il s’agit juste d’un moyen de paiement», rappelle l’association.

Il y aura trois sortes de billets : 5, 10 et 20. «Nous n’avons pas voulu faire de gros billets. Comme ça, cela ne vaut pas le coup d’en falsifier», explique l’association.

Le but de cette monnaie complémentaire est de «relocaliser l’économie, redonner à la monnaie sa place et son rôle : un outil au service de tous, un bien commun» «L’objectif est de créer de la richesse en faisant circuler la monnaie rapidement pour des échanges essentiels : se nourrir, se soigner, se déplacer, communiquer», explique l’association.

Des monnaies locales complémentaires existent déjà dans le monde entier. Proches de l’Ariège, on peut trouver à Toulouse le Sol Violette, à Saint-Gaudens la Touselle, au pays basque l’Eusko et très prochainement à Narbonne le Cers, à Montauban le Sol Olympe. Partout, les monnaies locales connaissent un grand engouement et développent les échanges de proximité.

Vendredi, le projet sera donc exposé sur «Radio Transparence». Quelques prestataires seront interrogés à cette occasion. «D’autres monnaies complémentaires locales seront ensuite présentées par des représentants de ces monnaies. L’économie sociale et solidaire (ESS) sera représentée par une personne de l’ADEPES interviewée par téléphone. Enfin quelques élus s’exprimeront à l’antenne sur le projet et ce qu’il peut apporter à l’Ariège», commente l’association.

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>