Liens

Catégories

27 sept 2010 enbata , bayonne interview danielle grunberg


Du réseau des villes en transition

T R I B U N E L I B R E
L’initiative citoyenne
en route vers une société post-carbone

Habitant en Ecosse depuis un certain temps, j’ai eu l’occasion de connaître le mouvement des villes en transition alors que j’étais dans un groupe lié à l’agriculture biologique dynamique. Cette méthode, la biodynamie, a pour idée de départ le concept d’«organisme agricole» qui consiste à regarder toute ferme, tout domaine agricole comme un organisme vivant, le plus diversifié et le plus autonome possible, avec le moins d’intrants en ce qui concerne le vivant (plants, semences, fumure…). Développée et expérimentée par les agriculteurs, cette méthode utilise les plantes pour réaliser des extraits végétaux, tisanes, décoctions, macérations, parfois combinées avec des dilutions, et qui servent à soutenir un bon processus végétatif et à limiter le développement des parasites. C’est dans une de nos rencontres que le concept des «Villes en transition» a été mentionné.
C’était il y a 3 ans de cela et j’ai tout de suite essayé d’approfondir les recherches sur ce sujet. L’adaptation à la vie sans pétrole et avec les contraintes liées au changement climatique que prend en compte le mouvement des villes en transition m’ont paru très important.

Initiative du gouvernement écossais

A la même époque le gouvernement écossais présentait des mesures très importantes aussi sur la marche vers la société post-carbone. Il annonçait, et ce dès 2007, que le changement climatique était un des plus gros défis auxquels nous devrions faire face. En mentionnant que les scientifiques, économistes et politiciens dans leur grande majorité étaient d’accord pour dire que nos activités contribuent à ce changement climatique en émettant de grandes quantités de CO2 et autres gaz à effet de serre. Le gouvernement écossais soulignait que de nombreuses actions pouvaient être prises au niveau individuel pour diminuer les émissions de CO2 mais aussi en travaillant tous ensemble dans nos réseaux respectifs.

Financer les initiatives permettant de diminuer l’empreinte carbone

Un fond special Changement Climatique de 32 millions d’euros sur 3 ans a été mis en place pour aiders les écossais porteurs de projet ayant pour but de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Proposé par les Verts écossais le parlement l’a accepté ! Tous les projets présentés par les citoyens et appuyés par ce fond présentaient des mesures concrètes de réduction de l’empreinte carbone qui faisait la différence au niveau local ou écossais (diminution significative des émissions de CO2). Avec notre groupe (qui a aussi mené une expérience de monnaie locale pour inciter et motiver la population à la consommation locale) nous nous sommes impliqué dans un projet qui a pour but d’aider les gens à cuisiner en gaspillant moins et par conséquent en diminuant leur empreinte carbone. En près de 3 ans ce sont environ 250 projets qui ont été financés et travaillent dur maintenant pour montrer les diminutions concrètes des émissions de gaz à effet de serre qu’ils ont pu permettre.

Le dimanche 10-10-10 à 14h30, dans le cadre du Village Alternatiba de Bayonne organisé par Bizi! (voir www.bizimugi.eu), il y aura une projection du film « En transition » suivie d’une conférence-débat sur les Villes en transition avec Kitty de Bruine (à la Fondation MRA).

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.