Villes et Territoires en Transition, Transition Towns France

LES VILLES ET TERRITOIRES EN TRANSITION ( TRANSITION TOWNS)
Bonjour, et nous vous souhaitons une bonne année 2015, plein des actions et inspiration!

Le mouvement Initiatives de Transition présente le dernier livre de Rob Hopkins, “Ils changent le monde”

Énorme succès pour le rediffusion de la conférence Transition de Rob Hopkins cela surement grâce à vous.

La RTBF, a mis la vidéo en ligne et il y a déjà 3.000 spectateurs en plus.
http://www.rtbf.be/video/detail_la-conference-de-rob-hopkins-26-01-2015?id=1988784




Rob Hopkins (2014),  Ils changent le monde! – 1001 initiatives de transition écologique,éditions Seuil, préface d’Olivier De Schutter. Cet ouvrage est paru en anglais en 2013 sous le titre « The power of just doing stuff, How local action can change the world ». Il a été traduit et adapté par des transitionneurs belges et français

Ce livre est un appel à l’action de la part du fondateur du mouvement de la Transition. Dans cet excellent complément du Manuel de transition (2010), Rob Hopkins explique pourquoi réagir face à l’essoufflement de la croissance et aux dérèglements climatiques et écologiques. Et surtout, il nous montre comment on peut le faire, en rapportant nombre d’histoires d’actions locales réussies : le projet Get-it à Grez Doiceau, le retour des vergers à Saint Quentin (région parisienne), un supermarché coopératif de produits locaux en Espagne, un plan de descente énergétique à Totnes en Angleterre, une monnaie locale à Bristol, le retour de la bicyclette en Italie, un « Répar’ Café » à Paris, le Bio d’ici à Ath, des jardins partagés qui se multiplient dans le monde, un moulin en Argentine, une coopérative d’énergies renouvelables au Japon… et bien d’autres success stories réjouissantes. Rob Hopkins est l’initiateur du mouvement de la Transition qui, parti de Grande-Bretagne en 2006, compte déjà plus de 1300 groupes et initiatives de transition dans 43 pays.


Le mouvement des “Villes et Territoires en Transition” grandit progressivement en France, des initiatives se créent un peu partout, et depuis 3 ans de nombreuses réflexions sont menées entre “transitionneurs” pour définir au niveau national une organisation qui permette une visibilité et une mutualisation de nos énergies.

Il s’agit, entre autre, de soutenir les initiatives locales et de faciliter la communication et l’échange d’outils et de bonnes pratiques. Il y a également un rôle de relais avec le réseau international « Transition Network » à Totnes, ainsi qu’avec d’autres groupes et associations en France et à l’international. Les collaborations éventuelles peuvent se décliner là où c’est considéré comme utile et désirable, au niveau local, régional ou national, voire international.

Le statut de cette organisation se veut associatif, avec les initiatives de transition locales et régionales associées à sa gouvernance.

Vous trouverez l’historique de ces échanges et d’autres informations récentes dans le document disponible ici, qui est le compte-rendu d’un WE de réflexion entre “transitionneurs” venus d’un peu partout en France, WE tenu les 14-15 juin derniers en Ile-de-France. A cette occasion, le groupe de coordination qui existe depuis 3 ans s’est renouvelé, et cinq groupes de travail se sont constitués ou renforcés. Vous trouverez ci-dessous un résumé des thèmes et de l’état d’avancement pour chaque groupe.

Parmi les priorités dégagées est la création d’une association pour “Villes et Territoires en Transition France”, afin de pouvoir disposer des bases juridiques permettant de renforcer notre mouvement. Il y a aussi l’organisation d’une rencontre début 2015, afin de travailler ensemble aux différents projets et d’inclure de nouveaux participants dans les différents groupes.

Nous vous tiendrons informés très bientôt, mais nous sommes très demandeurs de retours de votre part, toutes les remarques et suggestions sont les bienvenues, à l’adresse france.entransition at gmail.com

Merci et bonnes Transitions locales !

Si vous avez aussi des articles ou des nouvelles à partager, n’hésitez pas de les nous envoyer vers Transition France


Le mouvement de Transition est né en Grande-Bretagne en 2006 dans la petite ville de Totnes. L’enseignant en permaculture Rob Hopkins avait créé le modèle de Transition avec ses étudiants dans la ville de Kinsale en Irlande un an auparavant. Il y a aujourd’hui plus de 2 500 initiatives de Transition dans le monde, dont 150 en France, réunies dans le réseau international de la Transition.

Il s’agit d’inciter les citoyens d’un territoire (bourg, quartier d’une ville…), à prendre conscience, d’une part, des profondes conséquences que vont avoir sur nos vies la convergence du pic du pétrole et du changement du climat et, d’autre part, de la nécessité de s’y préparer concrètement. Il s’agit de mettre en place des solutions fondées sur une vision positive de l’avenir et qui visent à :

-        réduire fortement, individuellement et collectivement, la consommation d’énergie d’origine fossile et nos émissions de CO2

-        renforcer la résilience de nos territoires, leur capacité à absorber les chocs à venir, par  une relocalisation de l’économie (alimentation, ENR…)

-        renforcer les liens, les solidarités et la coopération entre l’ensemble des acteurs du territoire

-        acquérir les compétences qui deviendront nécessaires au renforcement de notre autonomie

Dès lors, chaque groupe local de Transition trouvera par lui-même les solutions qui lui conviennent en fonction de ses ressources et de ses enjeux. Il n’y a pas de réponse toute faite. Le modèle de Transition offre un cadre de travail cohérent mais non coercitif. Le fonctionnement des groupes est horizontal et participatif.

Une initiative de Transition est une sorte catalyseur, de «toit» commun qui a comme objectifs de :

-        mettre en place des actions concrètes (AMAP, SEL, monnaie locale, jardin partagé, Incroyables comestibles, recyclerie, écolier, fête,          conférences…) souvent à partir de projets dormants

-        soutenir et valoriser les réalisations portées par d’autres (associations, Agenda 21, entreprises…)

-        encourager et favoriser la convergence entre les initiatives citoyennes et entre ces initiatives et les actions des pouvoirs publics sur les territoires

Pourquoi agir localement ?

  • parce que l’économie devra inévitablement se re-localiser en grande partie
  • parce que c’est le niveau auquel les citoyens peuvent inventer des solutions bien adaptées à leur réalité et passer à l’action
  • parce que c’est près de nous se trouvent les gens, les ressources et les solidarités pour agir
  • parce qu’il n’y aura pas de lois magiques qui tomberont du ciel, ni de sauveurs bienveillants qui résoudront nos problèmes à notre place

La démarche des initiatives de Transition est résumée dans le Manuel de Transition. Cette démarche consiste à aider les habitants d’un territoire à définir ensemble leur avenir et les solutions qu’ils souhaitent mettre en place. La première étape consiste à établir une vision commune qui dédramatise la mutation à venir et fournit la motivation nécessaire pour s’engager dans un profond processus personnel et collectif de changement. Nous devons atteindre rapidement la masse critique qui va nous permettre de sortir par le haut de cette « crise »

Nous ne savons pas si ça va marcher, mais nous sommes convaincus que :

si nous attendons les gouvernements, ça sera trop peu et trop tard ; si nous agissons individuellement, ça sera trop peu ;
si nous agissons en tant que communautés locales, ça sera peut-être assez, peut-être juste à temps

Pour commencer votre initiative: voir sous les boîte des outils

Ce film est une immersion à la source du mouvement de transition :

” Partout dans le monde, des histoires de gens ordinaires qui font des choses extraordinaires ont été collectées. Des petits territoires et des communautés locales impriment leur propre monnaie, produisent de plus en plus leur nourriture et leur énergie, relocalisent leur économie… Une idée, celle des Transition’s towns, qui se propage à grande vitesse, une expérimentation sociale optimiste qui propose des réponses et des solutions en ces temps d’incertitude. Dans un monde inondé de tristesse, voici des histoires pleines d’espoir et d’ingéniosité, et de tous ces petits moments qui arrivent quand on plante des légumes à des endroits inattendus ”

Le DVD  ( a voir sur youtube )  

est sous titré en 16 langues et pour France par Pierre Bertrand et les autres traductuers  à acheter en Angleterre ( 18 livres)  info en français

Ou en France 15 euro par chèque , inclus les frais. Envoyez votre email adresse ( avec votre adresse postal) vers dvdentransition2 pour la commandeInfos